Hamptons & Co

Océans, bains de soleil, soirées branchées... Vous voilà dans les hamptons
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au milieu de nulle part [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Clarence Blomwood

avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 28/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Serveur au Luca's

MessageSujet: Au milieu de nulle part [libre]   Dim 3 Juin - 1:17


Nuit ne rimais pas forcement avec boîte ou soirée branchée: Clarence en était la preuve vivante, puisque le jeune homme qui détestait ces temps ci toute forme de vie sociale, se baladait en cette douce soirée d’été seul dans le lieu de vacances ou il travaillait.
Les mains dans les poches, vêtu d’un tee-shirt noir et d’un jean, les pieds chaussés de basket datant d’une époque dont il ne se rappelait que des bribes, tellement elle était loin de son état d’esprit actuel, il déambulait dans les rues de la ville, passant de temps à autre devant une boîte branchée quelconque, à la recherche d’il ne savait quoi.
Il devait être dans les trois heures du matin, et le jeune homme n’arrivait pas à dormir, c’est pourquoi, après quelques heures à se retourner en vain dans son lit, incapable de trouver le sommeil, il avait décidé de sortir prendre l’air.

Les cheveux qu’il avait mi-long lui tombaient sur les yeux, et sa démarche générale donnait tout l’air d’un paumé égaré. Ce qu’il était d’ailleurs. Egaré, non pas vraiment au sens physique du terme, car le coin n’était pas bien grand. Mais intérieurement, c’était tout à fait ça. Il marchait la tête baissée, essayant de ne pas penser, y arrivant relativement bien, ne faisant aucun effort pour paraître civilisé, et laissant ses pensées vagabonder sous le rythme des musiques venant des divers clubs qui entouraient la ville.

Au bout de quelques minutes, il sortit de la poche de son jean un paquet de cigarette achetées le jour même dans une boutique quelconque, et entreprit d’en allumer une. Il aspirait la bouffée salvatrice de nicotine, celle qui faisait tant de bien et qui détruisait si parfaitement la santé, lorsqu’il entendit une voix l’interpeller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Van Der Woodsen

avatar

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Citation : Ne sois pas jaloùx de ce qùe tù n'aùras jamais
Date d'inscription : 19/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Clùbbeùz ?

MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   Dim 3 Juin - 13:51

Jackie sortait du Ressort. Il était encore tôt mais elle avait un grand besoin de prendre l'air. Avec son top bustier Chanel à 500$, bradé à 300 chez Scoop on the Beach et son dernier jean slim T.Hifliger qui ne durait que le temps d'une soirée, elle était vêtue plutôt légérement et un vent un peu frisquet vint le lui rappeler. Ses cheveux étaient lâchés et retombaient en cascade de boucles sur ses épaules. Elle avait besoin de marcher... Aussi, elle avait laissé Elisa et Co pour se détendre un peu. Elle ne souhaitait pas qu'ils l'accompagnent, malgré l'envie pressante de Johnattan. Il ne pouvait donc pas retenir ses ardeurs celui-là ?! En y repensant, Jackie leva les yeux au ciel. Elle avança un peu pour s'adosser contre un lampadaire éteint, mais qui parfois grésillait et émettait de brèves lueurs de lumière. Elle respira profondément l'air pas tout à fait pure, et eut envie de marcher sur la plage pour sentir les embruns de la mer et le picotement des coquillages cassés sur ses plantes de pied. Pour elle, c'était une sensation agréable, pour d'autres, une idée repoussante.

Elle eut un baillement qu'elle ne prit pas la peine de dissimuler. Il n'y avait pratiquement personne. Elle vérifia cependant autour d'elle. Non. Certaines voitures s'éloignaient cependant, avec à leur bord, de jeunes gens ivres et autres. Une ombre se dessina dans le noir, parfois éclairée par les autres lampadaires lorsque la personne passait devant. Pouah ! Il ne semblait même pas humain pour Jackie. Elle balaya l'idée de parler lorsqu'elle avait sentit une présence. Pas avec ça du moins. Il retint pourtant son attention pour le paquet de cigarettes qu'il sortit de sa poche. Ce n'était pas celes que Jackie préférait et c'était de la mauvaise qualité, mais elle en avait envie. Elle le héla. Il ne restait plus qu'à voir s'il allait succomber à son charme ou si, comme elle le pensait au premier abord, il n'était pas tout à fait humain...

=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarence Blomwood

avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 28/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Serveur au Luca's

MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   Dim 3 Juin - 15:01


Malheureusement pour la jeune fille que Clarence n’avait pas encore repérée, ce dernier n’était plus tout à fait humain, ou plutôt ce qui lui restait d’humanité avait disparu en même temps qu’une personne qui lui était très chère. Il était donc indifférent aux attributs du charme féminin, quelque soit le taux de charme que possédait la jeune fille.
Et d’ailleurs, aurait-il été en possession de toute son humanité, qu’il aurait sans doute pu se pencher sur les formes parfaitement dessinées de la jeune femme.
Mais ça n’était pas le cas.
Aussi, il fallu quelques minutes à Clarence pour se rendre compte des bruits de pas, et encore quelques secondes pour se rendre compte qu’il n’était pas seul.
Aspirant une nouvelle bouffée, il repoussa la mèche qui lui tombait sur les yeux, et enfin, tourna la tête vers la silhouette.

Une jeune fille, sans doute une de ces fashions pleines aux as à qui il passait sa journée à vendre des boissons la plupart du temps alcoolisées, et qui ne se souciaient pas plus de leur entourage que de leur compte en banque qui ne fondait jamais. Il ne pouvait pas dire qu’il les détestait, ça n’était pas dans sa nature de juger ceux qu’il ne connaissait pas , mais, justement, il n’avait pas vraiment envie de les connaître, après tout, c’était grâce à ces personnes qu’il avait un job, non?

Mais il nota que la silhouette, était en train de regarder dans sa direction. Il avait aspiré une nouvelle bouffée, et était en train de se demander pourquoi il n’avait pas prit une bouteille avec lui. Vive la joie d’être un déchet.

Il la regarda à son tour, mais ses yeux noirs n’avaient rien d’aimable. La pose nonchalante, il demanda:

«
Quoi? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Van Der Woodsen

avatar

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Citation : Ne sois pas jaloùx de ce qùe tù n'aùras jamais
Date d'inscription : 19/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Clùbbeùz ?

MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   Dim 3 Juin - 15:56

Jackie opta pour la deuxième solution. Effectivement, il n’était pas tout à fait humain. Mais cela ne lui faisait peur en rien. Elle se décida même à s'approcher et s'avança dans sa direction, le visage impassible puis avec un sourire semi-ironique sur les lèvres. Elle n'était pas toute tremblante à l'idée de le provoquer.

Tu ne vas pas me mordre, rassure moi.

Ha ça non, Jackie en était quasi-certaine, il n'allait pas la rassurer. Pourtant, elle ne s'arrêta que lorsqu'elle fut devant lui. Ses yeux lui lançaient un regard noir qui ne l'effraya pas, loin de là. Peut être aurait-elle dû... Il était plein d'une attitude d'indolence, comme s'il se fichait royalement de tout le monde et de tout ce qui se passait dans sa misérable vie. D'ailleurs, son T-shirt et son jean, en passant par ses baskets miteuses en témoignait. Il prenait une posture de dur-à-cuir mais même de l'extérieur, on sentait qu'il était pomé et qu'il se réfugiait derrière un taux d'agressivité non mesurable. Il avait des cheveux foncés bouclés et d'une longueur moyenne, ainsi que des yeux marrons qui lançaient des éclairs. Jackie leva les yeux au ciel. Il était tellement d'un je-m'en-foutisme. Elle en hésita à poser sa question. Mais après tout.

J'peux te taxer une clope ?

S'il prenait ça comme une flatterie d'envoyer bouler la jeunesse dorée, et bien qu'il le fasse. Jackie aussi savait faire preuve de désinvolture. Et pourquoi n'apprécierait-il pas de rendre un service à une de ceux qui le méprisent ? De toute façon, qu'il réponde oui, ce serait tant mieux, mais qu'il réponde non, ce ne serait pour la jeune femme que tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarence Blomwood

avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 28/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Serveur au Luca's

MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   Dim 3 Juin - 17:11


Apparemment, l’unique raison pour laquelle les gens prenaient des vacances, était parce qu’ils pensaient que tout le monde devait se sentir obligé de leur adresser la parole lorsque c’était le cas. Tout les vacanciers n’étaient pas vraiment de joyeux fêtards, et d’ailleurs, Clarence n’était pas vacancier. Et il n’appartenait pas au gang des « gosses de riches ». Comme si ça n’était pas directement observable à sa tenue. Puis de toutes manières, il s’en fichait totalement.
Il aspira une nouvelle bouffée, ne poussant pas l’affront à souffler la fumée au visage de la jeune fille qui s’approchait, parce qu’après tout, il fallait qu’il se contrôle un peu. Être social, tout ça. « Tu es sur la voie de la guérison ». C’était ce que lui avait dit son meilleur ami avant qu’il prenne l’avion.
Mais Demian avait toujours été trop positif, et Clarence ne se sentait pas joyeux, pas même au point de sourire à la jeune inconnue à qui il servirait sûrement une vodka dans les jours à venir.
Fichues stations de vacances, on était même pas libre de repousser les gens quand on voulait.

La mordre, hein? Il aspira une nouvelle bouffée. Elle se sentait sûrement toute puissante à cause de sa pseudo beauté, et de son pseudo physique. Les mecs étaient si facilement manipulable. Elle avait tout de la petite princesse à qui on avait jamais rien refusé. A en juger, bien sur, par son attitude. Mais bon, il y avait un début à tout, non?

«
Tout appétit à ses limites » Lâcha-t-il, continuant à fumer. Il devrait peut-être songer à se couper les cheveux. Mais non, après tout, ça serait une perte de temps. Il devrait surtout songer à se balader avec une flasque de vodka.

«
T'as de quoi boire? » demanda-t-il en réponse à la demande de cigarette. Il n’allait pas se rendre au club le plus proche, vu son état, on lui aurait sûrement refusé l’entrée. Et de toute manières, payer une bouteille 200 dollars, c’était forcement hors de ses moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Van Der Woodsen

avatar

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Citation : Ne sois pas jaloùx de ce qùe tù n'aùras jamais
Date d'inscription : 19/05/2007

Life of Hamptonien
Désabusé(e) à:
100/100  (100/100)
Job: Clùbbeùz ?

MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   Ven 15 Juin - 20:11

Jackie ne pût s'empêcher de le toiser de nouveau, sentant une pointe d'agacement survenir dans son esprit. Bien qu'à l'extérieur elle ne fit bien sûr rien paraître, elle savait et admettait être au fond d'elle même plutôt blessée dans son orgueil, non content de ne pas recevoir de suite ce qu'elle avait voulu et même demander. Mais il en fallait plus que ça pour la démonter et ce n'était de toute façon sûrement pas l'intention de monsieur. Cela en relevait presque du miracle car la mistinguette n'avait pour ainsi dire plus l'habitude de demander dans les bonnes règles de l'art. C'en était désormaix aux autres d'anticiper ses désirs et ses envies mais malheureusement pour elle, ce jeune homme n'avait pas deviné et n'avait sûrement jamais cherché à le faire. Pauvre petite fille riche ! Elle savait de toute façon -elle sentait- qu'elle aurait pû crier, tempêter, hurler, s'arracher les cheveux ou même le menacer, il n'en aurait eu que faire, se contentant de changer de direction, histoire d'échapper à ses cris impitoyables. Mais de toute façon, Jackie n'était pas comme ça. Toutefois, sa posture, son attitude pleine d'indolence avait el don de l'irriter et il ne lui en fallait pas beaucoup, c'est vrai.

Tandis que d'autres se jetaient à ses pieds, lui l'ignorait presqu'entièrement ; tandis que d'autres la prierait à genoux d'acceptait , lui n'en avait visiblement aucune envie ; alors que d'autres l'idolatrait, lui la méprisait profondément. Du moins à première vue. Oui, certes elle avait des défauts, mais toute son adolescente elle avait était habituée et avait été éduquée de façon a toujours être satisfaite. Il est quasi-impossible pour une enfant de savoir où est la limite si on ne lui apprend pas. et pour ça, personne n'avait été auprès de Jackie. Elle ne cherchait pas d'excuses vaines, loin de là, mais l'adoration des uns et le mépris des autres l'empêchait de réagir comme un étau, une voie sans issue, et jusque là, cela l'avait presque perdue. Lui-même était dans l'erreur en entretenant des préjugés sans la connaître, et bien que d'apparence il eût raison, pourquoi ne pas lui donner une chance ? Peut-être que des deux côtés ils n'en voulaient pas. Mais fini avec la philosophie des êtres humains.

A sa question, Jackie hocha la tête de gauche à droite. Vous la voyer se trimballer avec une bouteille de vodka dans la poche ? Si vous oui, elle, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au milieu de nulle part [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au milieu de nulle part [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» † Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide.
» Milieu de terrain
» Note au milieu
» Départ pour la Finlande!
» Une technique de survie en milieu hostile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hamptons & Co :: Les Hamptons :: La nuit dans les Hamptons-
Sauter vers: